Inscrivez votre activité sur Provence-Guide.fr

Identification
Connexion
Fermer

Les Actualités en Provence Luberon

Enregistrements 1 à 1 sur 1

Régionales : les petits candidats rament pour payer l'addition 2010-04-08

Régionales : les petits candidats rament pour payer l'addition
11 contributions

Publié le mercredi 07 avril 2010 à 16H09

Pour les listes LO, NPA, MoDem, AEI et Ligue du Sud, qui n'ont pas atteint les 5% et ne bénéficient d'aucun remboursement de l'Etat, la facture est salée.

La tête de liste du MoDem en Paca, Catherine Levraud, s'est contentée du Parc du XXVIe centenaire à Marseille pour tenir son meeting en présence de François Bayrou. On est loin du Dôme !

Photo Cyril Sollier

Les comptabilités ne sont pas encore arrêtées et les différentes listes ont jusqu'au 21 mai pour les transmettre à la Commission nationale des comptes de campagne (CNCC) mais les premiers calculs ont été réalisés et l'addition pour celles qui n'ont pas dépassé les 5% (qui ne bénéficient d'aucun remboursement de l'Etat), est plus ou moins salée. Si les frais sont sensiblement les mêmes pour la campagne obligatoire (environ 60 000 à 80 000 euros pour l'impression des professions de foi, des bulletins de vote pour les mairies, des affiches officielles), tous n'ont pas les mêmes ressources. Et tous n'ont pas géré les autres dépenses de la même manière.

Cibler les dépenses

Du côté de Lutte ouvrière, il n'y en a quasiment pas eu d'autre. "On a fait une campagne a minima, explique Yves Daïen, qui a suivi la candidate Isabelle Bonnet. On n'a pas envoyé de bulletins à domicile, on a juste fourni ceux pour les bureaux de vote." Rien de "superflu" n'a été expédié non plus au NPA, "ce qui représente une économie substantielle" selon la tête de liste en Paca Pierre Godard, qui a par ailleurs fait le choix de salles gratuites pour les réunions et meetings.

D'une manière générale, tous ont dû définir des priorités. "On a été obligé de faire des arbitrages parce qu'on n'a pas les mêmes moyens que les gros candidats, commente le mandataire financier de la Ligue du Sud, Xavier Magnen.  Tout a été concentré sur la communication pour véhiculer notre message". Déplacements, location de salles, envoi et création de journaux ou tracts et mailing ont mobilisé 90 000 euros, la "propagande" monopolisant 80% des ressources. Certains ont même revu leur copie en cours de campagne : "'On est courageux mais on n'est pas inconscient. Quand on a vu qu'on était très loin des 5%, on a réduit la voilure, en annulant des grandes réunions publiques et en renonçant à distribuer des tracts de façon professionnelle en complément des militants, admet Patrice Miran, tête de liste en Paca de l'Alliance écologiste indépendante (AEI). Et quand je vois notre score, je me dis qu'on a bien fait !" Un peu moins franc peut-être, Christophe Madrolle, porte-parole du MoDem, préférait vanter une "campagne sobre", assurant : "Nous ne nous donnons pas le droit, à l'heure où tant de Français et Françaises ont du mal à boucler leur fin de mois, de dilapider leur argent"... alors que les sondages annonçaient le MoDem en dessous du seuil des 5% donnant justement droit à cet argent. De quoi amener le parti à la retenue.

Dénicher des ressources

Car une fois la campagne terminée, il faut régler la note. Avec l'aide du parti au niveau national, qui finance parfois la campagne obligatoire. C'est le cas du NPA, du MEI dont est issu Patrice Miran et du MoDem où, pour le reste des dépenses, c'est fonction des résultats du parti. Autant dire que Catherine Levraud, la tête de liste en Paca, n'espère pas un centime de plus : "Ce n'est pas avec ces régionales qu'on va renflouer les caisses !"

Reste donc à trouver d'autres ressources pour payer au mieux les factures restantes, au pire l'ensemble des factures. Comme à la Ligue du Sud, créée spécifiquement pour cette élection, dont le candidat Jacques Bompard a pu faire campagne essentiellement grâce aux dons. Des dons qui lui permettent d'avoir un budget légèrement excédentaire mais qui ont leurs limites, "parce que les gens ne suivront pas si on n'a pas de résultats, si on n'est pas crédible" reconnaît Xavier Magnen. Chez LO, on ne parle pas de dons mais de "collecte à la sortie des meetings" pour rembourser la location de la salle, chaque candidat payant quant à lui ses déplacements, alors qu'au NPA on s'appuie sur les cotisations pour les couvrir, à hauteur d'environ 20 000 euros. "On ne s'est pas endetté, ni nationalement, ni localement, précise Pierre Godard, on a été prudent, on avait anticipé la probabilité de ne pas atteindre les 5%". Comme l'avait plus ou moins fait Catherine Levraud. "En gros on a dit à nos militants : 'si on fait 5%, on te remboursera, sinon c'est pour toi' !" résume-t-elle.

Mettre la main à la poche

Mais ce sont surtout les têtes de liste qui ont "mis la main au porte-monnaie" au MoDem. Comme à l'AEI où Patrice Miran a dû sortir 5 000 euros, les autres candidats apportant 15 000 euros "au prorata de leurs chances d'être élu". Au sein de la liste de Catherine Levraud, ils vont se partager deux fois 14 000 euros de frais : pour les déplacements, les meetings et les salles d'un côté ; l'impression des tracts de l'autre. Et elle assumera pleinement sa position de leader avec un chèque de 10 000 euros. Plus que les autres, oui, "mais c'est normal" assure-t-elle avant de conclure : "Il y a la façon confortable de faire de la politique et l'autre. Nous on n'a fait croire à personne que ce serait confortable..." Quant à savoir si ce n'est pas dissuasif : "A la municipale d'Arles, ça a déjà été pour ma pomme, c'est le système français qui veut ça, quand on veut défendre ses idées, on n'a pas le choix."

Audrey Savournin (asavournin@laprovence-presse.fr) Imprimer Recommander Wikio Facebook Twitter digg

Enregistrements 1 à 1 sur 1


A découvrir

Tous les hotels du mont Ventoux
contact artisan

Sauf si vous êtes un cryptographe de génie il est quasiment impossible que vous appreniez un jour comment pirater un compte Facebook . L'algorithme utilisé est bien trop complexe et bien trop long à mettre en œuvre. Mais grâce à notre panel FLM vous allez pouvoir pirater le mot de passe de n'importe quel compte de manière gratuite et très efficace. Nous avons créé ce site à des fins expérimentales, mais il n'en demeure pas moins très puissant. en savoir plus?

Partenaire Recettes des Chefs bruoux

La Provence en images

La Provence en images, retrouvez les senteurs d'un pays de terroir.

  • image1
  • image1
  • image1
  • image1
  • image1
  • image1
  • image1
  • image1
  • image1
  • image1
  • image1
  • image1

Sport

Sport-Equipe.fr

Hotels Guide

Partenaire hotels Guide